Eyevin Nonet

« On retrouve ainsi au sein du groupe quelques membres de GKO — le trompettiste Bertrand Margelidon et le tromboniste Étienne Lebel —, mais aussi l’altiste James Anett, vétéran de la scène de l’impro montréalaise, de même que la tubiste Julie Houle et la flûtiste Marilène Provencher-Leduc, deux références en la matière au Québec. »

La Presse, le 16 mars 2021

https://www.lapresse.ca/arts/musique/2021-03-16/thomas-chapin-iii-unearthed/tresors-exhumes-d-un-pilier-du-jazz-new-yorkais.php

Nous vivons à une époque où chaque frappe sur un clavier d’ordinateur, chaque mouvement de doigt sur un écran alimente les algorithmes qui transforment les intérêts de chacun en données destinées à être vendues ou à vous inciter à consommer. Cette musique d’Eyevin Apocalypse 8 + 1, Tribute to Thomas Chapin III: Unearthed, défie toute tentative facile de catégorisation ; elle résiste aux étiquettes prêtes à être collées sur le disque. Plus encore, l’humanité et l’esprit artistique qui en émanent jettent des bâtons dans les roues de l’Empire numérique et de son éternelle incitation à la surconsommation. En toute franchise, il s’agit d’une excellente musique jouée par des musiciens exceptionnels.

Sous la direction du batteur Ivan Bamford, l’ensemble puise dans les nombreuses influences et inspirations de ses membres avec, en première place, celle du défunt saxophoniste Thomas Chapin qui contribue à cet enregistrement par trois compositions jamais enregistrées jusqu’ici. L’épouse de Chapin, Terri Castillo-Chapin, les a généreusement confiées à Ivan et à ses complices pour en assurer la création.

Michael Sarin

We are living in an age where each computer…  afficher plus

crédits

paru le 12 mars 2021

Crédits:

Ivan Bamford : Batterie, direction
Yannick Anctil : Piano
James Annett : Alto
Stéphane Diamantakiou : Contrebasse
Julie Houle : Tuba
Etienne Lebel : Trombone
Bertrand Margelidon : Trompette
Marilène Provencher-Leduc : Flûtes
Aurélien Tomasi : Saxophones